le périphérique...

Vendredi 3 décembre 2010 5 03 /12 /Déc /2010 07:32
- Communauté : Un jour aprés l'autre

le site officiel pour avoir toutes les manifestations. On rappelle que le téléthon c'est de la neurologie: par définition c'est la spécialité des maladies neuro-musculaires: sur 100 maladies classées rares (HAS), 80 sont des maladies neuro-musculaires, et les neurologues ne sont que 0.8% des médecins. C'est donc aussi une spécialité rare...qui a perdu 20% de ses effectifs en 5 ans par manque de vocations.

http://portail.afm-telethon.fr/

n'oubliez pas les plus précaires de nos malades.

AFM | Téléthoncompte sur nous tous!


Ecrivez votre commentaire - Voir les commentaires
Mardi 30 novembre 2010 2 30 /11 /Nov /2010 16:26
- Communauté : Un jour aprés l'autre

ambroise paré maindes fourmis dans la main la nuit? peut etre une  compression dans le canal carpien...

Un EMG s'impose chez le neurologue apres avis du Medecin traitant.


Ecrivez votre commentaire - Voir les commentaires
Mardi 9 novembre 2010 2 09 /11 /Nov /2010 19:54
- Communauté : charity business

Quand j’ecoute du Wagner, ca me donne envie d’envahir la Pologne.
Meurtres mystérieux à Manhattan

je ne connais pas ce film mais ça a l'air ubuesque!


- Les cent nations de l’empire Perse vont s’abattre sur vous.

Et nos flèches vont vous masquer le soleil.
- Alors nous combattrons à l’ombre !

300

 

Je vous promets toujours des tas de choses,

c’est ce qui fait de moi un si bon père.
Les Simpsons

La vie n'imite pas l'art, elle imite la mauvaise télévision
woody allen

 


Ecrivez votre commentaire - Voir les commentaires
Dimanche 31 octobre 2010 7 31 /10 /Oct /2010 14:50
- Communauté : histoire de la médecine

Je devais être fusillé ce matin à six heures. Mais comme j'avais un bon avocat, le peloton n'arrivera qu'à six heures trente.

 

Woody Allen

 


Ecrivez votre commentaire - Voir les commentaires
Mardi 26 octobre 2010 2 26 /10 /Oct /2010 20:01
- Communauté : spasmophilie, fibromyalgie etc

 

vAnciennes dénominations (incorrectes) : douleur neurogène, neurologique, ou de désafférentation.
 
vDéfinition actualisée de la Douleur Neuropathique Périphérique (DNP) :
Douleurs caractérisées par l’existence d’une lésion du système nerveux périphérique, en amont de la topographie douloureuse
. Douleur neuropathique: « Douleur secondaire à une lésion ou une maladie affectant le système somato-sensoriel ».

 

 
vFréquence+++ » 5 millions de patients en France !!!

Ecrivez votre commentaire - Voir les commentaires
Jeudi 9 septembre 2010 4 09 /09 /Sep /2010 15:09
- Communauté : Développement personnel

C'est un diplomate français, George Soulié de Morant qui introduisit le premier "dans le monde blanc" (comme il le disait lui même), la "mérthode des aiguilles et des moxas". Il l'étudia en Chine à partir de 1901, l'introduisit en France en 1907 et publia aux éditions Mercure de France en 1964 son "Précis de la vraie acupuncture chinoise".

 

 

Il datait la découverte de l'acupuncture du 28ème siècle avant JC...c'est à dire dès qu'on a pu faire des aiguilles (découverte du cuivre).

 

Un européen précurseur s'était essayé dans sa bonne ville de Tours, dès 1825, à la méthode mais, selon notre ami George, sans la connaitre, en enfonçant directement dans les organes (le foie, les reins...) des aiguilles tres longues: il s'agissait du Dr Berlioz...le père du musicien!

 

En 1863 le consul de France Dabry avait cepedant publié un traité un peu superficiel sur l'acupuncture mais c'est Soulié de Morant qui lui donna l'essort qu'on lui connait.Photo fin 2006-2007 020


Ecrivez votre commentaire - Voir les commentaires
Lundi 28 juin 2010 1 28 /06 /Juin /2010 12:49
- Communauté : histoire de la médecine

Absolument essentiel pour tous les médecins!

 

C'est l'indensibilité à la pression du tendon d'Achille.

 

On le voit dans le Tabes, forme neurologique tardive de la syphilis (quue celui qui en a vu un m'écrive...)

 

Comme quoi, on peut donner son nom à la médecine en décrivant n'importe quoi...


Ecrivez votre commentaire - Voir les commentaires
Lundi 14 juin 2010 1 14 /06 /Juin /2010 19:31
- Communauté : histoire de la médecine

Une paralysie faciale ne permet pas de serrer très fort les paupières: les cils du coté paralysé sortent donc plus que de  l'autre coté.

 

 


Ecrivez votre commentaire - Voir les commentaires
Vendredi 4 juin 2010 5 04 /06 /Juin /2010 22:59
- Communauté : partage

Paralysie faciale PF

 

Elle est dite « périphérique » si elle est due à l’atteinte du nerf des muscles de la face, le « nerf facial ».

A 90% ce nerf est moteur c'est-à-dire qu’il contient des fibres qui viennent du cerveau pour donner les ordres aux divers muscles de la face (le visage) de se contracter, sauf les muscles masseters (qui servent à serrer les dents). Quelques fibres sensitives sont contenues dans ce nerf, celles qui remontent d’une petite zone de peau à l’intérieur de l’oreille pour aller vers le cerveau : la zone de Ramsay-Hunt.

 

Quand ce nerf facial est atteint on observe une paralysie de l'ensemble des muscles de la face touchant le territoire facial supérieur (les muscles du front, ceux qui servent à hausser les sourcils) et le territoire facial inférieur(le reste du visage).

 

Une paralysie faciale qui s’installe peu à peu est exceptionnelle et il s’agit alors parfois d’une tumeur au contact du nerf.

Quand elle s’installe (cas le plus fréquent) brutalement, on parle par abus de langage de paralysie faciale « a frigore » car les premiers médecins qui la décrivirent l’attribuèrent à une exposition au froid. En fait il s’agit soit d’une inflammation (virale) soit d’une compression du nerf facial dans le canal de Fallope (creusé dans un os compact comme un roc, donc nommé le « rocher »), comprimé par de l’œdème propagé à partir d’un foyer infectieux de la sphère ORL ou dentaire. Le nerf est très à l’étroit dans ce canal, il y décrit un trajet en « baillonette », un zig-zag qui contourne la caisse du tympan expliquant que les otites puissent propager leur inflammation et comprimer ou enflammer le nerf, si proche.

C'est une affection fréquente mais sa cause reste presque toujours non démontrée, hypothétique (virale pour certains). Si on observe des vésicules dans sa zone sensitive (Ramsay-Hunt) on pense au zona (herpès virus de la varicelle qui descend le long des fibres sensitives, alors qu’il était caché dans les ganglions sensitifs qui contiennent les corps des neurones). Le traitement par aciclovir ou équivalent s’impose en plus des corticoïdes.

En effet, dans tous les cas, le meilleur et le plus rapide des anti-inflammatoires reste le corticoïde !

 

Outre la forme « périphérique » il existe une « paralysie faciale centrale » dont l’origine est cérébrale : AVC, tumeur etc. Elle ne touche que le facial inférieur, épargnant les muscles frontaux.


Ecrivez votre commentaire - Voir les commentaires
Dimanche 28 mars 2010 7 28 /03 /Mars /2010 20:36
- Communauté : neurologie pratique
C'est ainsi que les auteurs anglo-saxons nomment la paralysie du nerf radial au réveil d'une nuit marquée par un profond sommeil des djeunes imbibés de bière: d'où le terme "saturday night". On s'endord la tête appuyée sur le bar, sur une table de bar, et on se réveille sans pouvoir relever la main! On a comprimé longuement le radial entre 2 plans durs, son crane et l'os de l'humérus, en un endroit précis...

En France on la nomme la "paralysie des amoureux"...votre partenaire s'est endormi sur votre bras. C'est plus sympa non?

Ecrivez votre commentaire - Voir les commentaires
Mercredi 16 décembre 2009 3 16 /12 /Déc /2009 08:08
L'atteinte du lobe frontal nous rend heureux! A telle enseigne que la neurochir remet sur le tapis l'hypothèse (techniquement faisable) d'une sorte de lobotomie ciblée pour rendre les gens (dont les Alzheimer) heureux et il y a un grand débat dans les revues neuros pour se demander si on n'est pas aux limites de ce qu'il faut faire: libre (et donc parfois très malheureux) ou heureux (mais béat), il faudra choisir un jour...

Ecrivez votre commentaire - Voir les commentaires
Samedi 12 décembre 2009 6 12 /12 /Déc /2009 10:09
- Communauté : neurologie pratique
Ce qu'on nomme usuellement une "sciatique" est une douleur qui part de la région lombaire, ce que le public appelle "le dos", pour descendre derrière la fesse, derrière la cuisse jusque derrière le genou (le creux poplité). Puis jusqu'au pied selon deux trajets possibles...
En effet il s'agit le plus souvent d'une des deux racines du nerf sciatique qui est "coincée", par une hernie discale seule ou entre cette hernie et une articultion vertébrale (postérieure) hypertrophiée par de l'arthrose.
Si c'est la racine L5 qui est atteinte, en dessous du genou la douleur descendra sur le coté extérieur du mollet jusqu'au dessus du pied.
S'il s'agit de la compression de la racine S1 la douleur passera derriere le mollet pour aboutir sous la plante du pied.
Si la compression est très intense ou si elle dure longtemps, les fibres à l'intérieur de ces racines sont abimées et peuvent continuer à donner des douleurs alors même qu'il n'y a plus de compression...ce sont ce qu'on nomme des douleurs neuropathiques séquellaires. On sait les soulager presque toujours, les guérir parfois mais pas avec les antidouleurs habituels, avec des médicaments neuroalgologiques (que connaissent tous les neurologues...même en dehors des "centres anti-douleurs") spécifiques.

Le bilan peut comprendre un scan ou une IRM, un EMG, une biologie.

Les traitements des sciatiques:
Les médicaments neuro-algologiques (plus du paracétamol) associés à des anti-inflammatoires (parfois des corticoïdes), des myorelaxants (relaxants du muscles), et surtout du repos, l'application de chaleur (ou d'une pommade chauffante comme le baume du tigre) sur les muscles qui entourent les vertèbres, de la kiné douce ou des manipulations prudentes...et surtout un vrai repos dans une position qui ne fait pas mal, pas seulement un arrêt de travail (on ne fait rien à la maison).
La chirurgie d'emblée ne s'impose que s'il y a une paralysie du pied (en général la douleur disparait quand la paralysie s'installe), une paralysie n'est pas l'incapacité à bouger à cause de la douleur
Les indications chirugicales pour traiter cette hernie sont codifiées et cela est du ressort de la discussion entre médecin, neurologue et neurochirurgien ou chirurgien orthopediste du rachis.
En général elles sont le dernier recours en cas d'échec d'un traitement médical bien suivi sur plus de 4 semaines. Certains patients impatients exigent la chirurgie...ce n'est jamais une bonne idée.
Les infiltrations, certaines techniques de radiochirurgie permettent si les indications sont bien posées d'éviter la chirurgie.

Enfin, toutes les douleurs sciatiques ne sont pas liées à une atteinte des racines L5 ou S1...certaines sont dues à l'atteinte du tronc du nerf (très rares), par traumatismes (par ex, une piqure dans la fesse) ou par henvahissement cancéreux. Les branches du sciatiques, dans le creux polité ou en dessous, peuvent aussi être lésées: la moins rare est l'atteinte de la branche qui part sur le coté du genou et crochete l'os péroné pour remonter le pied. On peut la comprimer par un appuit prolongé en croisant les jambes longtemps par exemple. Peu ou pas de douleur mais une incapacité à remonter le pied quand le talon est au sol (on ne bat plus la mesure ce qui est très génant par ex quand on est un musicien connu...).
A suivre sur ce blog...

Ecrivez votre commentaire - Voir les commentaires
Samedi 5 décembre 2009 6 05 /12 /Déc /2009 21:11
- Communauté : neurologie pratique

De nombreux symptômes ou signes peuvent (assez rarement il faut le dire) apparaitre après un TC ou traumatisme cranien.
Les sportifs , les boxeurs, les rugbymens, les judokas et karateka recoivent de nombreux chocs violents sans cesser leurs activités (à l'xception des footeux semble t il si fragiles qu'un petit tacle les amene à de spectaculaires demonstrations de souffrance)...

Pourtant, un trauma craniens peut e,trainer des troubles:
La liste est longue et ne se limite pas à ce qui est énuméré ici...
vertiges et bourdonnements d'oreille (acouphènes)
maux de tête (céphalées)
insomnie ou au contraire hypersomnie
dépression et irritabilité
apathie
fatigue générale
douleurs diverses
difficulté à lire (accomodation visuelle)
troubles de l'attention (qualifiés de "troubles de la mémoire")

Ces troubles sont ressentis, ils n'ont aucune trace sur les IRM, EEG, biologie etc.
Ils sont donc décrits par le sujet, raison pour laquelle on les nomme "subjectifs".
Beaucoup sont réels mais quelques uns sont auto-entretenus (ou majorés) de manière inconsciente par des sujets pour qui ils sont une forme de revendication face à un accident qu'ils considèrent comme une injustice, ou pour ce qu'on nomme des "bénéfices secondaires", financiers ou psychologiques (se faire plaindre).
Les médecins des assurances ont pour habitude de contester tout ce qui n'est pas démontrable par des preuves de radiologie ou de biologie. Ils ont la suspicion qu'ils pourraient s'agir de majoration des troubles pour avoir une compensation financière (ou des arrets de travail) abusifs. Or ils défendent leur client: la compagnie d'assurance qui s'estime en droit de ne pas donner son argent de manière indue (et en général de ne pas donner du tout son argent). Gardez a l'esprit que les experts des assurances recoivent leurs dossiers des assureurs et sont payés par les assureurs, leur indépendance n'est pas certaine (litote).
Les nombreux patients qui souffrent vraiment mais ne peuvent pas le prouver (comment radiographier une douleur?) se sentent injustement traités et peuvent entrer dans un processus psychologique de revendication, de mal vivre, qui participe à perpétuer l'intensité des douleurs, bien réelles cependant. 

Si la suite des signes est cohérente, si leur évolution l'est aussi, et si vous contester le rapport de l'expert rétribué par l'assurance c'est le juge qui nommera un expert vraiment indépendant. Pensez toujours a mettre par écrit avant l'expertise la liste des troubles, leur historique (comment ils évoluent dans le temps) en donnant des dates de référence pour chaque signe.
Décrivez leur impact dans la vie de tous les jours, en quoi ils vous ont empéché dans telle ou telle activité professionnelle, sportive ou personnelle.


Ecrivez votre commentaire - Voir les commentaires
Samedi 5 décembre 2009 6 05 /12 /Déc /2009 09:50
- Communauté : Polyarthrite, myasthénie

Les neurologues prennent en charge toutes les maladies du muscle, c'est l'intitulé de leur spécialité "mèdecine des maladies neuro-musculaires".

Avant de les consulter pensez à prendre vos analyses de sang, à vous renseigner pour savoir s'il y a d'autres cas dans votre famille, à bien noter dans quelles circonstances apparaissent les douleurs des muscles (efforts, après les repas etc.) et s'ilk y a des signes associés par exemple des urines rouges après les efforts.


Ecrivez votre commentaire - Voir les commentaires
Dimanche 29 novembre 2009 7 29 /11 /Nov /2009 21:43
- Communauté : info santé
Le zona est due à la persistance du virus Herpes de la varicelle dans les nerfs senstifs toute notre vie!
Caché dans nos cellules nerveuses il ne peut pas être détruits par nos anticorps qui ne patrouillent que dans le sang et n'entrent pas dans les cellules.
Pour des raisons inconnues, un beau jour petit virus se met à redescendre le nerf senstif et jaillit dans une bulle (vésicule) dans la zone de peau (d'où le terme zona) desservie par ce nerf senstif (et pas son voisin).
En descendant le cours du nerf il détruit toutes les fibres des sensibilités diverses (le sens de la caresse, de la pression, de la position) sauf les fibres qui font remonter la double sensation "chaleur-douleur"!
Pas de chance, dès qu'on va toucher, caresser, presser ce morceau de peau seule la senstaion "douleur-chaleur" pourra remonter au cerveau...
Medicaments031008275
Par chance, les neurologues ont désormais des médicaments "spécifiques" (qui n'agissent pas sur les douleurs non neuropathiques, comme se donner un coup de marteau sur le doigt) pour ce type de douleur. ils agissent en quelques semaines, soulagent parfois totalement mais souvent en partie seulement (mais c'est viable) ces douleurs.
Le zona est donc une maladie neurologique...

Ecrivez votre commentaire - Voir les commentaires

Accueil? CLIC SUR LE LIVRE->

  • : La NEUROLOGIE pour tous
  • La NEUROLOGIE pour tous
  • : medecine mémoire nouveauté tic vieux Santé
  • : neurologie tout public, Alzheimer, mémoire, Parkinson, tremblement, migraine, névralgie, douleurs, sciatique, sclérose en plaques, épilepsie, vertige, maux de tête. Art.
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil

Recherchez un mot clé

Recommandez ce blog ici...

Partager ce blog

Communautés

  • Un jour aprés l'autre
    Un jour aprés l'autre
  • partage
    partage
  • Vos blogs
    Vos blogs
  • Eurêka!
    Eurêka!
  • Santé et Guérison
    Santé et Guérison
  • FIBROMYALGIE
    FIBROMYALGIE
  • Médecine
    Médecine
  • Diététicienne
    Diététicienne
  • Infos et nouveautés en Santé
    Infos et nouveautés en Santé
  • Orthophonie - Neuropsychologie
    Orthophonie - Neuropsychologie
liste complète

Profil

  • jpp
  • La NEUROLOGIE pour tous
  • Homme
  • Musique étudiant humour santé rire
  • no comment...lisez et faites vous votre propre opinion.

overblog

Créez votre blog gratuit

Syndication

  • Flux RSS des articles
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés