Dimanche 9 janvier 2011 7 09 /01 /Jan /2011 18:11
- Communauté : TEMOIGNAGES ALZHEIMER

alz-couv-grande.jpg

Par jpp
Ecrivez votre commentaire - Partager          
Dimanche 9 janvier 2011 7 09 /01 /Jan /2011 18:08
- Communauté : ALZHEIMER - HORRIBLE MALADIE
Liste simplifiée des essais cliniques
Cliquer sur le nom de l'essai pour avoir plus d'informations
Essai d'extension de la Rosiglitazone comme thérapie d'appoint chez des sujets atteints d'une maladie d'Alzheimer de stade léger à modéré  
Etat actuel d'avancement Etude terminée
Objectif Evaluer la sécurité d'emploi et les effets indésirables de la rosiglitazone chez des patients ayant complété les essais AVA102670 ou AVA102672.
Population cible Sujets atteints de maladie d'Alzheimer
Type d'étude Essais de phase III
Identifiant NCT00490568
Comparaison de l'efficacité, la sécurité d'emploi et les effets indésirables de deux dispositifs transdermiques de Rivastigmine chez des patients atteints d'une maladie d'Alzheimer  
Etat actuel d'avancement Études en cours, recrutement terminé
Objectif Comparer les effets de 2 doses différentes d'un patch de Rivastigmine chez des patients atteints d'une maladie d'Alzheimer sur le déclin cognitif et fonctionnel, ainsi que sur les symptômes neuropsychiatriques. La sécurité d'emploi sera également évaluée.
Population cible Sujets atteints de maladie d'Alzheimer
Type d'étude Essais de phase III
Identifiant NCT00506415
Etude de l'efficacité et la sécurité d'emploi du Bapineuzumab chez des patients atteints de la maladie d'Alzheimer  
Etat actuel d'avancement Études en cours, recrutement en cours
Objectif Evaluation de l'efficacité (tests cognitif, fonctionnel, neuropsychiatrique) du Bapineuzumab chez des patients atteints d'une maladie d'Alzheimer de stade léger à modéré qui ne sont pas porteurs de l'allèle ε4 de l'APOE
Population cible Sujets atteints de maladie d'Alzheimer
Type d'étude Essais de phase III
Identifiant NCT00667810
Etude de l'efficacité et la sécurité d'emploi du Bapineuzumab chez des patients atteints de la maladie d'Alzheimer  
Etat actuel d'avancement Études en cours, recrutement en cours
Objectif Evaluation de l'efficacité (tests cognitif, fonctionnel, neuropsychiatrique) du Bapineuzumab chez des patients atteints d'une maladie d'Alzheimer de stade léger à modéré qui sont porteurs de l'allèle ε4 de l'APOE
Population cible Sujets atteints de maladie d'Alzheimer
Type d'étude Essais de phase III
Identifiant NCT00676143
Polyphénols et fonction endothéliale  
Etat actuel d'avancement Études arrêtées
Objectif déterminer les effets des jus riches en polyphénols sur la capacité d'exercice et la mémoire chez des sujets sains sédentaires.
Population cible Sujets sains
Type d'étude Essais de phase III
Identifiant NCT00619749
Efficacité de LY450139 (inhibiteur de la gamma secretase) sur la progression à long terme de la maladie d'Alzheimer  
Etat actuel d'avancement Études en cours, recrutement terminé
Objectif Efficacité du LY450139 sur le déclin cognitif et fonctionnel
Population cible Sujets atteints de maladie d'Alzheimer
Type d'étude Essais de phase III
Identifiant NCT00594568
Sécurité à long terme de la rivastigmine (sous forme capsule et transdermique) dans la démence d'intensité légere à modérée associée à la maladie de Parkinson  
Etat actuel d'avancement Études en cours, recrutement terminé
Objectif Sécurité d'emploi et effets indésirables de la rivastigmine sous forme capsule et patch sur les symptômes moteurs de la maladie de Parkinson et la poursuite du traitement
Population cible Autre
Type d'étude Essais de phase III
Identifiant NCT00623103
Essai en double insu comparant galantamine et placebo durant 2 ans de traitement de la maladie d'Alzheimer d'intensité légère à modérée  
Etat actuel d'avancement Études en cours, recrutement en cours
Objectif Etudier l'efficacité sur le plan cognitif et la sécurité d'emploi après 2 ans de traitement par galantamine vs placebo dans les formes légères à modérées de maladie d'Alzheimer
Population cible Sujets atteints de maladie d'Alzheimer
Type d'étude Essais de phase III
Identifiant NCT00679627
Sécurité d'emploi et efficacité du dimébon oral dans la maladie d'Alzheimer d'intensité légère à modérée  
Etat actuel d'avancement Études en cours, recrutement terminé
Objectif Déterminer la sécurité d'emploi et l'efficacité du dimébon dans la maladie d'Alzheimer d'intensité légère à modérée
Population cible Sujets atteints de maladie d'Alzheimer
Type d'étude Essais de phase III
Identifiant NTC00675623
Etude d’extension en ouvert du Donepezil 23 mg à libération prolongée (LP) chez des patients atteints de la maladie d'Alzheimer de façon modérée à sévère  
Etat actuel d'avancement Etude terminée
Objectif Evaluer l’innocuité et l'efficacité de l’administration à long terme du Donepezil 23 mg LP chez des patients atteints de la maladie d'Alzheimer de façon modérée à sévère.
Population cible Sujets atteints de maladie d'Alzheimer
Type d'étude Essais de phase III
Identifiant
Efficacité et tolérance d'un inhibiteur γ-secretase (LY450190) comparé à un placebo sur la progression de la maladie d'Alzheimer  
Etat actuel d'avancement Études en cours, recrutement terminé
Objectif Etudier l'efficacité d'un inhibiteur γ-secretase (LY450190) comparé à un placebo sur le ralentissement de la progression de la maladie d'Alzheimer
Population cible Sujets atteints de maladie d'Alzheimer
Type d'étude Essais de phase III
Identifiant NCT00762411
Effet du LY2062430 sur l'évolution de la maladie d'Alzheimer  
Etat actuel d'avancement Études en cours, recrutement en cours
Objectif Evaluer l'efficacité du LY2062430 sur le déclin cognitif et fonctionnel dans la maladie d'Alzheimer
Population cible Sujets atteints de maladie d'Alzheimer
Type d'étude Essais de phase III
Identifiant NCT00904683
Etude multicentrique phase III randomisée en double aveugle contrôlée par placebo de la sécurité de l'efficacité du Dimébon sur 12 mois chez des patients ayant des formes légères à modérées de la maladie d'Alzheimer traités par Donépézil, CONCERT  
Etat actuel d'avancement Études en cours, recrutement terminé
Objectif Evaluer la sécurité et l'efficacité du Dimébon sur 12 mois chez des patients présentant des formes légères à modérée de la maladie d'Alzheimer traités par Donépézil
Population cible Sujets atteints de maladie d'Alzheimer
Type d'étude Essais de phase III
Identifiant NCT00829374
Efficacité de l'infusion continue de l'apomorphine sur les fonctions cognitives et neuropsychologiques dans la maladie de Parkinson (APO-TEP)  
Etat actuel d'avancement Études en cours, recrutement en cours
Objectif Evaluer l'efficacité de l'infusion continue de l'apomorphine sur les fonctions cognitives et neuropsychologiques dans la maladie de Parkinson à l'aide de mesures cliniques et de la neuro-imagerie
Population cible Autre
Type d'étude Essais de phase III
Identifiant NCT01039090
Etude des troubles cognitifs dans la sclérose en plaques  
Etat actuel d'avancement Études en cours, recrutement en cours

Objectif

Déterminer l'efficacité de la mémantine sur les troubles cognitifs dans des formes rémittentes de sclérose en plaques
Population cible Autre
Type d'étude Essais de phase III
Identifiant NCT01074619
Etude contrôlée randomisée évaluant l'efficacité d'un aliment destiné à des fins médicales spéciales (AFMS) chez des patients atteints d'une forme légère de la maladie d'Alzheimer. SOUVENIR II.  
Etat actuel d'avancement Études en cours, recrutement en cours
Objectif Evaluer l'effet sur les performances mnésiques de la prise pendant 24 semaines du produit à l'étude comparé au produit de contrôle chez des patients atteints d'une MA légère
Population cible Sujets atteints de maladie d'Alzheimer
Type d'étude Essais de phase III
Identifiant
Etude du Semagacestat pour des patients atteints d'une maladie d'Alzheimer (Idendtity XT)  
Etat actuel d'avancement Études en cours, recrutement en cours
Objectif Evaluer la sécurité d'emploi du Semegacestat chez des patients atteints d'une maladie d'Alzheimer pendant 24 mois de traitement en ouvert
Population cible Sujets atteints de maladie d'Alzheimer
Type d'étude Essais de phase III
Identifiant NCT01035138
Etude d'extension concernant la sécurité d'emploi du Solanezumab dans la maladie d'Alzheimer (EXPEDITION EXT)  
Etat actuel d'avancement Études en cours, recrutement à venir
Objectif Etude d'extension pour évaluer la sécurité d'emploi du Solanezumab dans la maladie d'Alzheimer
Population cible Sujets atteints de maladie d'Alzheimer
Type d'étude Essais de phase III
Identifiant
Par jpp
Ecrivez votre commentaire - Partager          
Dimanche 9 janvier 2011 7 09 /01 /Jan /2011 17:55
- Communauté : info santé

Ce blog est ouvert comme relais à toutes vos initiatives, laissez un message, un lien, dans la rubrique commentaires et je me ferais un plaisir d'en assurer la diffusion.

 

 

 

Par jpp
Ecrivez votre commentaire - Partager          
Dimanche 9 janvier 2011 7 09 /01 /Jan /2011 17:46
- Communauté : info santé

GRAL, le célèbre congrès international sur la maladie d'Alzheimer

XXIVème journées

"Avant la maladie" (les signes précurseurs)

palais des congrès, Parc Chanot, Marseille

les 28 et 29 janvier 2011

Pdt: Dr BF Michel

 

 

ANLLF, congrès des neurologues libéraux francophones

30 septembre, 1er et 2 octobre 2011

(programme à venir)

Par jpp - Publié dans : alzheimer parkinson neurologie
Ecrivez votre commentaire - Partager          
Samedi 8 janvier 2011 6 08 /01 /Jan /2011 17:38
- Communauté : ALZHEIMER - HORRIBLE MALADIE

L’usage de neuroleptiques (NL) dans le cadre des démences organiques type Alzheimer est un traitement purement symptomatique de certains troubles comportementaux. Les NL ne sont pas sans danger et doivent être utilisés avec prudence et au prix d'une surveillance précise.

 

  

 

 

 

Ne sera pas développé ici la problématique des dyskinésies post-neuroleptiques imposant d’entrer éventuellement dans la spirale d’usage de ces molécules pour bloquer les néo-récepteurs.

 

L’initiation d’un traitement par neuroleptiques s’intègre dans une stratégie globale de prise en charge des troubles comportementaux.

 

Les publications de Benoit[1] et Pancrazi[2] soulignent le rôle des médicaments dans ces symptômes. Les prises en charge non médicamenteuses par des aidants qualifiés de professionnels et par des aidants familiaux sont essentielles[3].

 

Les propositions suivantes, n’édictant aucune règle, préconisent un usage raisonné de ces molécules.

 

 

La fréquence des troubles comportements rend la sociabilisation difficile,induisant un danger, et montre la problématique de l’installation d’un traitement efficace.

 

Près de 30% des maladies d’Alzheimer, 15% des démences vasculaires, 20% des maladies de Parkinson à un stade évolué, 90% des MCLD ont des troubles de type psychotique[4]. 30% des Alzheimer[5] et démences vasculaires[6] et 20% des Parkinson ont des agitations continues ou épisodiques.

 

On peut proposer d’installer un neuroleptique :

 

n    Toujours (sauf contrindications) si les troubles comportementaux vont d’une souffrance (patient, aidant) à un danger : dans ce cas on peut envisager un traitement sur le long terme, ce qui impose de choisir un neuroleptique (NL) ayant le moins d’effets secondaires possible et de bien penser les éventuels changements de molécules en cas d’impression d’absence de résultat satisfaisant.

 

n    Parfois….dans les épisodes confusionnels, quelque soit la cause, dans le cadre d’une urgence lié à une dangerosité imposant une action rapidement efficace et après échec des approches non-pharmacologiques

 

n    Jamais dans des cas particuliers de risque afférent à la maladie ou au malade.

Ainsi pour la maladie à corps de Lewy diffus (MCLD)[7] la sensibilité extrême aux NL fait partie de la définition de la maladie

Des contrindications liées au terrain sont également soulignées (comorbidités, contrindications…).

 

 

Les deux points centraux sont en rapport avec ce type particulier de médicament et ce type particulier de comportement pathologique.

    Le rapport bénéfice/risque :

il est évalué et réévalué de manière quasi continue mais doit s’inscrire dans une logique de durée du résultat.

    Le niveau de retentissement de tout symptôme sur le couple patient/aidant

ØNiveau de tolérance

ØDangers

 

 

Les diverses entrées au problème de l’usage des NL :

Notre groupe de travail propose diverses entrées pour envisager d’installer un traitement neuroleptique dans le cadre défini.

 

n    S’agit-il d’un usage envisagé de manière continue ou discontinu ?

n    Quel est le rapport entre l’intensité des signes et la tolérance de l’environnement ?

n    Quelle est le type de la maladie causale ?

n    Quelle est la typologie des symptômes ?

n    Où sont les problèmes liés aux comorbidités, aux interactions médicamenteuses ?

n    Enfin, quel est le milieu écologique, domicile, institutions, compliance des aidants, adaptation environnementale ?

 

 

Continu/discontinu

 

n    Si on envisage d’installer un traitement continu, il faut garder à l’esprit que ce ne peut être que devant une situation structurellement génératrice de symptômes d’agitation, d’agressivité. Il faut alors prendre en compte les effets doses/durée, et le risque de carence aux arrêts des NL : la prudence raisonnée s’impose pour envisager un traitement à « long terme ». De fait, il apparaît dans notre pratique qu’il est parfois possible d’alléger voire de stopper un NL quand la situation d’agitation s’est apaisée.

 

n    Le plus souvent l’usage d’un NL est envisagé « à la demande ». Cet usage discontinue expose moins à certains risques (vasculaires en particulier mais aussi effets anticholinergiques) : l’archétype de problème ponctuel est l’Episode confusionnel (après échec des autres tentatives). La règle est alors : « problème ponctuel=cause ponctuelle ». L’identification de la cause et son traitement quand il est possible devrait permettre l’abstention mais le calme du patient étant souvent nécessaire pour investiguer et traiter ladite cause, les molécules les plus constamment et les plus rapidement actives restent les NL.

 

 

Intensité/tolérance de l’environnement

 

n    La proposition idéale est de permettre l’expression sans contrainte des troubles mais, en pratique, un aidant « craquant»…c’est la sollicitation du médecin pour traiter médicamenteusement …c’est l’espoir du classique « effet magique » qui doit calmer tout de suite une situation devenue intolérable (la souffrance morale rejoint ici la souffrance physique dans ses attentes d’immédiateté).

n    Dans le cas effectivement « inaccessible » de certains Episodes Confusionnels on prévoira un NL à courte durée de vie.

 

Typologie des maladies causales

On n’use jamais de NL si existe un doute sur une MCLD. La contrindication est formelle et classique même pour une dose unique.

 

Parfois et avec un usage restreint, les NL sont utilisés pour les démences de la maladie de Parkinson.

Pour la clozapine à un niveau de dosage bas il n’est pas mis en évidence de détrioration motrice[8].Une étude met en évidence l’intérêt de la risperidone[9] mais elle peu utilisée actuellement en pratique.

 

Les NL bloquent les inhibiteurs de l’acetylcholinesterase (IAchE) : ils sont donc théoriquement contrindiqués si on est dans la logique du traitement d’une Démence Type Alzheimer. On s’interroge sur le cas particulier du Risperdal réputé n’avoir aucun effet anti-cholinergique central. Ce serait alors le seul autorisé en cas de traitement par les IachE

 

Les NL ne sont pas la solution des délires de la Démence Fronto-Temporale (DFT), il n’y a pas de solution (pharmacologique ou dialectique) pour contenir ou contrer ou raisonner ces délires, pas d’action sur la thématique délirante, conviction erronée paranoïde, mais ils agiront sur la conséquence du délire s’il s’agit d’une agression ou d’une conduite asociale.

 

Les NL sont-ils dangereux dans les Démences Artériopathiques ? (Quand on doit traiter leurs hallucinations) Impliqués pour accroitre le risque d’AVC on doit s’interroger sur la valeur de leur risque surtout si le patient bénéficie d’un traitement préventif anti-agrégant plaquettaire (AAP) de bon niveau. Une étude montre l’efficacité de la risperidone versus placebo[10] au détriment d’un risque d’AVC, soulignant cependant que la totalité des patients ayant eut un AVC avaient des facteurs de risque (5 sur 6 avait une ACFA).

 

Typologie des symptômes

 

Les NL sont efficaces sur les hallucinations…si elles ne s’intègrent pas dans le cadre d’une MCLD (avec pour problématique que les critères diagnostiques de cette MCLD sont peu performants sur les formes débutantes).

 

Ils sont relativement efficaces sur les agitations [11](avec violences) ponctuelles (courte durée) mais si elles sont chroniques il faut bien peser le risque mais être aussi très assuré que les aidants seront aptes à bien surveiller le traitement.

 

Sur les délires générateurs de danger, comme dans les Démences Fronto-Temporale ou les maladies d’Alzheimer , les NL sont en fait efficaces sur l’agitation motrice qui base le danger. Dans le cadre des DFT il n’est pas reconnu que les NL fassent refluer les convictions délirantes. Pour la DTA on s’interroge plus loin sur le problème de l’effet anti-cholinergique des NL et sur le cas particulier de la risperidone qui en est dépourvu.

Ø      Sur les inversions veille/sommeil…

Ø      Sur les sollicitations excessives usantes(sexe, sorties, téléphone…)

Ø      Sur les oppositions systématiques (alimentation, hygiène, soins…)

 

 

Comorbidités/interactions médicamenteuses

 

l Sujets agés, sujets à d’autres maladies…

l Interactions et contrindications…

 

Domicile/institution :Ecologie…

 

§    À la maison: aidant agé ou ayant un métier  et une famille: capacité?

§    En institution: adaptation à la collectivité

 

Recommandations provisoires…

 

Quand utiliser un NL dans le cadre des démences neurologiques?

 

Quand on ne sait pas traiter la cause de l’agitation et quand les méthodes non-pharmacologiques sont dépassées…ou quand il faut une action rapidement efficace pour diagnostiquer et traiter la cause d’une agitation ponctuelle dans le calme.

 

Des questions restent posées pour initier un NL dans un usage au long court.

Dans les démences organiques, l’usage des NL devrait-il se concevoir tôt, dès les premiers signes d’anomalies comportementales, ou être réservé à des symptômes dangereux ou intolérables (usage « tardif ») ?

Les NL influent-ils sur le cours des maladies type Alzheimer ou autre (exception faite de la MCLD) ?

Les NL influent-ils indirectement, par l’apaisement familial, sur le mode de prise en charge des patients par l’entourage[12], et, pour dire autrement, les NL utilisés plus tôt que dans notre pratique usuelle ne seraient-ils les garants d’une préservation des « réserves énergétiques des aidants » ? Or on sait que sur le critère du retard à la mise institution, plus que les IAchE c’est la capacité de prise en charge des aidants qui est le premier facteur. Rappelons les 2 premiers objectifs du rapport de l’OCDE en 2004[13] :

1/ maintien à domicile le plus longtemps possible

2/ aider les aidants… pour atteindre ce but

 

Enfin, force est de rappeler les mentions légales concernant les NL dans cette indication. L’Afssaps[14] soulignait la survenue d'effets indésirables graves lors de l'administration de neuroleptiques à des patients âgés atteints de démence et souffrant de troubles psychotiques et/ou de troubles du comportement. L’Afssaps indique que « Les médecins doivent réévaluer le rapport bénéfice/risque du traitement par olanzapine chez les patients âgés recevant ce traitement pour des troubles psychotiques et/ou des troubles du comportement liés à une démence » mais admet enfin que « dans les cas extrêmes, lorsque les troubles du comportement s'accompagnent de symptômes psychotiques (délires, hallucinations) ou dans les états d'agitation aiguë, les neuroleptiques à faible dose en cure très courte (10 à 15 jours maximum) peuvent s'avérer nécessaires ».



[1] Benoit M et al. Symptomes comportementaux et psychologiques dans la maladie d’Alzheimer: resultat de l’étude REAL FR, La revue de médecine interne 2003; 24: suppl.3,  319s-324s

[2] Pancrazi MP et al., Traitements médicamenteux des SPCD. La Revue Francophone de Gériatrie et de Gérontologie 2003 ; 10(98) : 452-B

[3] Polydor JP, Communication mars 2007, Cannes, Symposium Janssen-Cilag , groupe de travail « vieillissement et résilience », à l’initiative d’Antoine Lejeune et de Boris Cyrulnik, et grâce au soutien de Janssen-Cilag.

[4] Weintraub D et al, Pharamacological interventions for psychosis and agitation in neuroidegenerative diseases : evidence of efficacy and safety. Psychiatr Clin N Am; 28 (2005) 941-983

[5] Bassiony MM, Lyketsos CG. Delusions and hallucinations in Alzheimer’s disease: review of the brain decade. Psychosomatics 2003; 44:388-401

[6] Aarsland D, et al. Prevalence and characteristic disturbances in patient with Parkinson’s disease. J Neurol Neurosurg Psychiatry 1999;67:492-6

[7] Mc Keith I, Fairbairn A, Perry R, et al. Neuroleptic sensitivity in patient with senile dementia of Lewy body type. BMJ 1992; 305:673-8

[8] Wolters EC, Hurwitz TA, Mak E, et al. Clozapine in the treatment of parkinsonian patients with dopaminergic psychosis, Neurology 1990 ;40 :832-4

[9] Tarsy D, Baldessarinni RJ, Tarazi FI, Effects of newer antipsychotics on extrapyramidal function. CNS Drugs 2002; 16:23-45

[10] Brodaty  et al, 2003 in Kaycee et al., Pharmacological treatment on neuropsychiatric symptoms of dementia; JAMA, Feb, 2, 20056Vol 293, N°5

[11] Weintraub D et al, Pharamacological interventions for psychosis and agitation in neuroidegenerative diseases : evidence of efficacy and safety. Psychiatr Clin N Am; 28 (2005) 941-983

[12]  Lejeune A, Polydor JP, Vion-Dury J. Resilience, maladie d’Alzheimer et therapeutique, in Le vieillissement réussi (sous la direction de Lejeune A et Cyrulnik B), à paraître, Solal éditeur

[13] Moise P et al, the dementia Experts’ Group. Dementia care in 9 OECD countries : A comparative analysis. OCDE 2004

[14] Communiqué de presse (9 mars 2004)de l'Afssaps (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé)

Par jpp - Publié dans : alzheimer parkinson neurologie
Ecrivez votre commentaire - Partager          
Samedi 8 janvier 2011 6 08 /01 /Jan /2011 17:24
- Communauté : enseignement

Ce qu'il faut faire avant que le docteur arrive (chercher la cause pour lui faire gagner du temps et éviter un long examen qui énervera le malade)

 

 

Sa température: thermomètre auriculaire (« d’oreille »)

Ouvrir sa bouche :

Langue rouge vif

Problème dentaire (fil dentaire)

Prendre son pouls : l’artère bât sur le devant du poignet dans l’axe du pouce. On le compte pendant une minute.

Vérifier les selles: rouges ou noires?

Vérifier les urines : ayez des « bandelettes urinaires » (leucocyturie + protéinurie).Amener le uriner++

Parfois très simplement, il faut chercher une ampoule au pied, un début d’escarre, une plaque rouge, une petite plaie, un œil rouge, pensez au cuir chevelu et à toutes les « parties cachées ».

 

Plus d'infos? A lire dans...

alz-couv-grande.jpg 

Par jpp - Publié dans : alzheimer parkinson neurologie
Ecrivez votre commentaire - Partager          
Samedi 8 janvier 2011 6 08 /01 /Jan /2011 15:39
- Communauté : JEUNES MALADE ATTEINT PAR LA MALADIE DE PARKINSON

Quelques Toxiques impliqués dans les syndromes parkinsoniens:

 

Toxicomanes au MPTP (1-méthyl-4phényl-1,2,4,6 tétrahydropyridine): le MPTP est utilisé pour des modèles animaux.

Pourtant on utilise encore des analogues du MPTP: diquat et paraquat (interdits depuis peu, merci à Nono pour l'info), pesticides et insecticides. Les Organophosphorés interferent avec le transport de dopamineLes agriculteurs parkinsoniens peuvent demander le bénéfice de la maladie professionnelle... A quand les procés qu'ils peuvent intenter à l'état pour avoir autorisé des produits dont on suspectait la toxicité? C'est une nouvelle affaire "amiante" qui pourrait bien surgir.

Kava (Vanuatu), Cicas ou Aluminium (ile de Guam), Manganèse

 


Les Dithiocarbamates  interferent avec le complexe III mitochondrial

  


Le Roténone perturbe le complexe II mitochondrial

  

 

 

Par jpp - Publié dans : alzheimer parkinson neurologie
Ecrivez votre commentaire - Partager          
Samedi 8 janvier 2011 6 08 /01 /Jan /2011 13:37
- Communauté : enseignement

Avant de communiquer, preparez la scène!

 

 

 

*Préparez l’environnement
*Vérifiez ses afférences sensorielles
*S’assurer que rien ne va interférer
*Placez vous…
*Prenez votre temps
*Captez son attention

 

 

Théatre de la com'

 

 

Dés le début…mais capital aux stades avancés (aphasie)…

*La voix
*Le visage
*La gestuelle qui confirme le verbe
*Le regard,
mais aussi....la position du corps, la distance avec le malade (proximologie), toucher ou non, familier ou non etc...
 

 

 

Les 9 clés de la méthode

            Ne jamais…                                      Mais plutôt…

*      Discutailler                             Approuver les erreurs

*      Raisonner                               Résonner

*      Démontrer                              Montrer

*      Se focaliser                            S’évader

*      Faire honte                             Banaliser l’erreur

*      Sermonner                              Dédramatiser

*      Réclamer                                Accompagner

*      Etre condescendant                 Encourager

*      Forcer                                     Renforcer

 

 Le pentagramme de l’oral

Ne dites pas,                                    Mais plutôt

Ø« Souviens toi »                             Rappeler patiemment
Ø« Tu ne peux pas »                         « Fais de ton mieux,
ØPlusieurs consignes                       Une seule à la fois
ØOuvrir des choix                              Questions fermées
ØChanger les mots                           Les mêmes mots…


 

 

 Qui^sont les acteurs de la communication?
*Identifiez-vous: présentez-vous toujours,
*Identifiez-le: nommez le systématiquement par son nom ou son prénom.
 
Quel est le message?
 
*Le message unique, répété si d’importance
*Un message concret, le quotidien, l’immédiatement accessible
 
Soyons rassurant!
 
*Formulation positive
*Jamais de propos négatif
 
 

 

 Soyez attentif a ce qu'il exprime..........

*la réaction du patient
 
*dire «non»?
 
*le problème des idées fixes délirantes 
 *le bon moment.
 

 

 

 

 D'autres pistes?

 alz-couv-grande.jpg

 

Par jpp - Publié dans : alzheimer parkinson neurologie
Ecrivez votre commentaire - Partager          
Samedi 8 janvier 2011 6 08 /01 /Jan /2011 00:05
- Communauté : TEMOIGNAGES ALZHEIMER

encore un très beau site à visiter

 

http://www.familles-en-alzheimer.fr/index.php?option=com_frontpage&Itemid=1

 

alz-couv-grande.jpg

Par jpp - Publié dans : alzheimer parkinson neurologie
Ecrivez votre commentaire - Partager          
Vendredi 7 janvier 2011 5 07 /01 /Jan /2011 22:49

rois mages

Par jpp
Ecrivez votre commentaire - Partager          
Jeudi 6 janvier 2011 4 06 /01 /Jan /2011 02:33

http://alzheimer-parkinson.over-blog.com/ 

vous souhaite l'année du siècle!

amicales pensées à ceux qui souffrent.

Par jpp - Publié dans : alzheimer parkinson neurologie
Ecrivez votre commentaire - Partager          
Jeudi 6 janvier 2011 4 06 /01 /Jan /2011 02:14
- Communauté : TEMOIGNAGES ALZHEIMER

L'association Alzheimer Trait d'Union engage des projets pour remttre les malades et leurs aidants dans la vie de la cité, agissez avec elle pour contacter les mairies et partout en Europe créer des espaces dans les parcs et jardins pour permetttre de les aérer, animez ces espaces (art, danse, chants...), apporter des graines, amenez des animaux de compagnie...redonnez de la vie et du lien aux personnes malades.

 

visitez le blog  http://trait-d-union.over-blog.net/

 

sixtine chapelle

Par jpp - Publié dans : alzheimer parkinson neurologie
Ecrivez votre commentaire - Partager          
Mardi 4 janvier 2011 2 04 /01 /Jan /2011 14:21

 

 

bonne année à tous, la santé est un bien précieux, faisons tout pour la conserver ou la retrouver.grece-aout-2009-228.jpg

Par jpp
Ecrivez votre commentaire - Partager          
Lundi 20 décembre 2010 1 20 /12 /Déc /2010 21:44
- Communauté : info santé

L'Express publie une liste de 10 médicaments "à retirer du marché" (sic)!

 

N'exagérons rien...

 

le Vastarel n'est pas un toxique grave, s'il apparaissait sur le marché aujourd'hui il serait classé comme inutile et n'aurait pas l'AMM, il est encore très prescrit par des médecins sensibles aux arguments des visiteurs médicaux présentant de "convaincantes études" commandités par les labos. cependant comme il a un effet "neurolptic like" on pourait le suspecter de favoriser les AVC (comme les neuroleptiques) alors qu'il est vendu pour "favoriser la circulation". Ce n'est pas un toxique grave mais...

 

l'Adartrel est en fait du Requip: un antiparkinsonien! On change le nom pour le donner dans le syndrome des jambes sans repos, à des doses faibles et only le soir! Dons pas de toxicité et surtout ce syndrome gache la vie des gens qui se bourrent alors de Rivotril ou autres benzos sans effet! et plus toxiques...

 

alors peut on penser que nos amis de l'Express ont pris leurs infos dans la célèbre revue Prescrire pour laquelle rien a part l'Aspro n'a de valeur?

 

une info fiable est une info croisée et contradictoire: les journalistes, télé et presse écrite, l'auraient ils oubliés? Le "journal de la santé" de la 5 est plus modéré et donne une info fiable.

 

 

Par jpp
Ecrivez votre commentaire - Partager          
Lundi 20 décembre 2010 1 20 /12 /Déc /2010 21:36
- Communauté : MUSIQUE-ART-THERAPIE

"Pas de Noël cette année" de John Grisham.

A pleurer de rire

 

Presqu'aussi bon que "Pourquoi j'ai mangé mon père"...le premier polar burlesque préhistorique.

 

Et aussi bien que "Comment voyager avec un saumon" de Umberto Eco (le recueil de nouvelles les plus droles et les mieux écrites que je connaisse).

 

Et bien sur l'ouvrage si dessous...

 

 

Par jpp
Ecrivez votre commentaire - Partager          

Un blog tout public!

  • : La NEUROLOGIE pour tous
  • La NEUROLOGIE pour tous
  • : mémoire nouveauté tic cerveau Alzheimer Santé
  • : neurologie tout public, Alzheimer, mémoire, Parkinson, tremblement, migraine, névragie, douleurs, sciatique, sclérose en plaques, épilepsie, vertige, maux de tete. Art.
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil

Recherchez un mot clé

Vos derniers commentaires

Recommandez ce blog ici...

Partager ce blog

Communautés

  • partage
    partage
  • Vos blogs
    Vos blogs
  • Santé et Guérison
    Santé et Guérison
  • FIBROMYALGIE
    FIBROMYALGIE
  • Un jour aprés l'autre
    Un jour aprés l'autre
  • Sclérose en plaques
    Sclérose en plaques
  • Polyarthrite, myasthénie
    Polyarthrite, myasthénie
  • Orthophonie - Neuropsychologie
    Orthophonie - Neuropsychologie
  • les Intervenants en Médiation Animale auprès des personnes âgées
    les Intervenants en Médiation Animale auprès des personnes âgées
  • Médecine
    Médecine
liste complète

Profil

  • jpp
  • La NEUROLOGIE pour tous
  • Homme
  • France PACA alpes-maritimes Cannes cote d'azur
  • Musique humour marseille rire médecin
  • no comment...

overblog

Créez votre blog gratuit
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés